Sauvez vos animaux des épillets

Reconnaissez les symptômes


De mai à septembre, l’épillet (ou espigaou) sèche, se détache de sa tige et s’accroche aux poils des chiens et chats ; il s’introduit dans divers orifices naturels et s’enfonce à chaque mouvement, tellement loin que seul un vétérinaire pourra l’enlever.


– Dans l’oreille : il secoue la tête, se gratte en gémissant, incline la tête, perd l’équilibre, est très agité, agressif lorsqu’on touche l’oreille, tourne en rond… S’ensuit rougeur du conduit, gonflement du pavillon, écoulement, odeur nauséabonde à cause de l’infection.
L’oreille externe d’un chien en forme de « L » rend difficile l’extraction d’un corps étranger sans l’intervention d’un vétérinaire.
L’épillet peut perforer le tympan, créer des lésions graves neurologiques parfois vitales, l’encéphalite…

– Dans le nez : éternuements ou saignements, l’épillet peut cheminer dans les voies bronchiques, atteindre le poumon…

– Dans les coussinets, entre les doigts, dans les yeux, la vulve, le fourreau, l’anus… ils peuvent créer diverses lésions et abcès…
les races à oreilles tombantes ou à poils longs sont les plus touchées.

Conseils :

– Tonte de l’animal, surtout le bord de l’entrée du conduit auditif et les espaces inter-digités
– Épilation des poils à l’intérieur du conduit auditif
– Inspection après chaque promenade

 

Et pourquoi pas leur tricoter sur mesure un bonnet de protection des oreilles ?

 

Sauvez vos animaux des épillets

Gardanimo

Retour en haut